acte


acte

1. acte [ akt ] n. m.
• 1338; lat. actum, subst. du p. p. de agere « faire »
I
1Dr. Acte ou acte juridique : manifestation de volonté qui produit des effets de droit. Acte conservatoire, exécutoire. Acte d'administration, de commerce. Acte législatif.
Faire acte d'héritier, de commerçant, de propriétaire, exercer ces qualités.
2Pièce écrite qui constate un fait, une convention, une obligation. certificat, document, titre. Acte de vente, de donation, de partage. contrat, convention. Acte de dernière volonté. testament. Acte de notoriété. Actes de l'état civil (de naissance, de mariage, de décès). Acte d'huissier. Acte sous seing privé, notarié, authentique. Validité, nullité d'un acte. La minute, la copie d'un acte. Collationner, dresser, établir, enregistrer, ratifier, signer un acte.
Loc. Demander, donner acte de : demander, accorder la constatation par écrit de. Prendre acte d'une chose, la faire constater légalement, et par ext. en prendre bonne note (en vue d'une utilisation ultérieure). « Je prends acte, pour l'autre vie, de ma conduite en celle-ci » (Rousseau). J'ai pris acte de votre promesse. Dont acte : formule finale d'un acte; par ext. bonne note est prise de la chose. Acte diplomatique.
3(lat. acta) Au plur. Recueil de procès-verbaux. Actes des conciles, des martyrs. Actes des saints : récits hagiographiques. Actes des apôtres : livre du Nouveau Testament où sont consignées les activités de saint Paul et de l'Église primitive.
Mémoires, communications (d'une société savante). Les actes d'un colloque, d'un congrès de sociologie.
II(1504)
1Action humaine considérée dans son aspect objectif plutôt que subjectif. « Nos actes les plus sincères sont aussi les moins calculés » (A. Gide). « Ce jour-là, les paroles étaient des actes » (Michelet). « J'appelle acte un mouvement volontaire, précédé par une intention, poursuivant un but » (J. Laurent). Assez de paroles, des actes ! Acte de : acte inspiré par. ⇒ 1. geste, manifestation. Un acte de courage, de bonté, de foi, de folie. Acte d'hostilité, d'autorité (de la part d'un gouvernement). Actes de violence, de vandalisme. Acte de présence. Acte sexuel. Acte gratuit. FAIRE ACTE DE... : manifester, donner une preuve de. Faire acte de bonne volonté, d'autorité. Faire acte de candidature. Passer à l'acte, de la conception d'un projet à son exécution. — Acte médical : intervention médicale ou chirurgicale.
Biol. Mouvement d'ensemble adapté à une fin, chez l'être vivant. Actes réflexes, instinctifs, volontaires, involontaires.
♢ PASSAGE À L'ACTE. Psychiatr. Conduite impulsive, le plus souvent violente, par laquelle le sujet passe de la tendance, de l'intention, à sa réalisation. Psychan. (trad. de l'angl. acting out, équiv. de l'all. agieren) Conduite impulsive dont les motivations restent inconscientes et qui marque l'émergence au plan de l'action d'un contenu refoulé. Le passage à l'acte implique souvent une tentative de méconnaître le transfert. Acte manqué : acte révélateur d'un contenu inconscient.
Philos. En acte (opposé à en puissance) . « Le jugement est la connaissance en acte » (J. Lagneau).
2Relig. Mouvement spirituel. Acte de foi, d'espérance, de charité.
Formule, prière exprimant ce mouvement. Récitez votre acte de contrition.
acte 2. acte [ akt ] n. m.
• 1553; lat. actus
1Chacune des grandes divisions d'une pièce de théâtre (subdivisées en scènes). Les tragédies classiques comportent cinq actes. Tartufe fait son entrée au troisième acte. Acte II, scène V [ aktədø ]. « Une ample comédie à cent actes divers » (La Fontaine).
2Fig. Phase d'une action à péripéties. Le dernier acte de l'affaire X.

Acte union sexuelle.

acte
n. m. Chacune des divisions principales d'une pièce de théâtre. Tragédie en cinq actes.
————————
acte
n. m.
rI./r
d1./d Ce qui est fait par une personne. On connaît l'homme à ses actes. Acte de courage, de foi, inspiré par le courage, la foi.
BIOL Acte volontaire, réflexe, instinctif.
|| Acte médical: consultation, visite, intervention, pratiquée par un membre d'une profession médicale.
|| Faire acte de...: agir avec..., faire preuve de... Faire acte d'autorité, de bonne volonté.
|| Faire acte de présence: se montrer dans un lieu où l'on a l'obligation d'être présent sans réellement participer aux activités qui s'y tiennent, uniquement pour y être vu. Je dois faire acte de présence à ce mariage.
d2./d DR Manifestation de volonté ayant des conséquences juridiques.
|| Loc. Faire acte de: agir en tant que. Faire acte de propriétaire, d'héritier.
rII./r Pièce écrite qui constate, enregistre.
d1./d DR Pièce écrite qui constate légalement un fait. Acte d'état civil, qui constate une naissance, un décès, un mariage. Acte de notoriété. notarié.
Acte authentique, dressé par un officier public dans les formes prescrites par la loi.
Acte sous seing privé, passé entre les parties sans le concours d'un officier public.
Acte d'accusation.
(Suisse) Acte d'origine: V. origine (sens 6).
|| Prendre acte: faire constater un fait juridiquement, dans les formes légales.
Cour. Prendre bonne note de.
|| Dont acte: le présent acte constate légalement le fait (formule finale d'un acte juridique).
Cour. Il est pris bonne note de ce qui précède.
d2./d Recueil des comptes rendus des séances d'une assemblée, d'une société savante. Les actes d'un congrès, d'un colloque.

I.
ACTE1, subst. masc.
I.— Au propre
A.— Manifestation concrète des pouvoirs d'agir d'une personne, ce que fait une personne. Synon. action (cf. action I C, mais envisagée comme un fait ponctuel indépendamment de son déroulement ou de sa durée, et prise au moment où elle se détache du sujet agissant) :
1. La souffrance, on a déjà vu comment elle sert à stimuler le développement de la personne, comment elle est un moyen de formation, un signe et un instrument de réparation ou de progrès; elle nous détrompe de vouloir le moins pour nous porter à vouloir le plus. Mais l'accepter elle-même, y consentir, la rechercher, l'aimer, en faire la marque et l'objet même de l'amour généreux et détaché, placer l'action parfaite dans la passion douloureuse, être actif jusque dans le trépas, faire de chaque acte une mort et de la mort même l'acte par excellence, c'est ce triomphe de la volonté qui déconcerte encore la nature et qui, en effet, engendre dans l'homme une vie nouvelle et plus qu'humaine.
M. BLONDEL, L'Action, 1893, p. 380.
2. ... j'ai un ami, monsieur, vous ne le croiriez pas, qui est millionnaire. Il est intelligent aussi. Il s'est dit : une action gratuite? Comment faire? Et comprenez qu'il ne faut pas entendre là une action qui ne rapporte rien, car sans cela... non, mais gratuit :un acte qui n'est motivé par rien. Comprenez-vous? intérêt, passion, rien. L'acte désintéressé; né de soi; l'acte aussi sans but; donc sans maître; l'acte libre; l'acte autochtone?
A. GIDE, Le Prométhée mal enchaîné, 1899, p. 305.
3. On ne voit pas que, si l'affirmation est un acte complet de l'esprit, qui peut aboutir à constituer une idée, la négation n'est jamais que la moitié d'un acte intellectuel dont on sous-entend ou plutôt dont on remet à un avenir indéterminé l'autre moitié.
H. BERGSON, L'Évolution créatrice, 1907, p. 287.
4. Tout à coup, sans avoir bougé, Meynestrel articula :
— « Mithoerg, lui, est allé au-devant de sa mort. » Jacques tressaillit.
« Chacun la sienne », songea-t-il.
Quelques secondes passèrent. Il murmura :
— « Ça ne doit pas être tellement difficile, quand on peut faire de sa mort un acte... un acte conscient. Un acte dernier. Un acte utile. »
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, p. 680.
5. J'habitais, à Orconte, village des environs de Saint-Dizier où mon groupe cantonna durant l'hiver 39, qui fut très rude, une ferme bâtie en murs de torchis. La température nocturne y descendait assez bas pour transformer en glace l'eau de mon pot à eau rustique, et mon premier acte, avant de m'habiller, était évidemment d'allumer mon feu. Mais ce geste exigeait que je sortisse de ce lit où j'avais chaud, et où je me roulais en boule avec délices.
A. DE SAINT-EXUPÉRY, Pilote de guerre, 1942, p. 300.
6. Sacrifice ne signifie ni amputation, ni pénitence. Il est essentiellement un acte. Il est un don de soi-même à l'être dont on prétendra se réclamer. Celui-là seul comprendra ce qu'est un domaine, qui lui aura sacrifié une part de soi, qui aura lutté pour le sauver, et peiné pour l'embellir. Alors lui viendra l'amour du domaine.
A. DE SAINT-EXUPÉRY, Pilote de guerre, 1942 p. 377.
7. Puisque l'homme se constitue comme manque, il faut bien, si l'on ose dire, qu'il se remplisse. Son être ne peut donc être que son faire :il est sa vie, l'ensemble de ses actes. Le monde est le lieu de son travail, l'objet de son effort : il est un « monde de tâches ». Mais sa liberté est au delà de chacune de ses tâches : il lui faut les dépasser toujours. L'homme se crée tout entier à chacun de ses actes.
J. LACROIX, Marxisme, existentialisme, personnalisme, 1949, p. 112.
8. ... c'est bien comme une lutte que le petit enfant interprète l'acte d'amour s'il le surprend chez les adultes à un moment où il ne peut pas le supporter encore sans en être traumatisé.
M. CHOISY, Qu'est-ce que la psychanalyse?, 1950, p. 43.
Rem. Syntagmes fréq. : 1. Subst. + adj. : acte criminel, actes héroïques. 2. Subst. + de + subst. de qualification ou de comportement : acte de bravoure, - de courage, - de cruauté, - de devoir, - de dévouement, - de désespoir, - de forfaiture, - d'hostilité, - de malveillance, - d'obéissance, - de patriotisme, - de vandalisme, - de vengeance, - de vertu, - de violence, - de scélératesse, - de simonie, -de soumission. 3. Loc. diverses (cf. infra C).
B.— Emplois spéc.
1. MOR. Acte humain. Acte libre et dont l'homme est par conséquent entièrement responsable :
9. Or quel est ce pouvoir de comprendre à la fois un système d'idées complémentaires et d'en paralyser l'influence immédiate pour y réfléchir et en délibérer? C'est ce qu'on nomme communément la raison; et l'acte qui procédera de ce travail intérieur, c'est celui qu'on appelle d'ordinaire, sans distinguer assez ce qui mérite de l'être, l'acte humain, l'acte raisonnable, l'acte volontaire, l'acte libre, l'acte ou l'action tout court.
M. BLONDEL, L'Action, 1893, p. 116.
2. PSYCHANALYSE :
10. ... dès que Pluvinage fut dans la pièce, il se retourna brusquement et ferma la porte au verrou. Bernard lui demanda pourquoi il fermait ce verrou, Pluvinage nia qu'il l'eût fermé et sans doute ne mentait-il point : il ne s'était point aperçu de son geste.
— Soit, dit Laforgue. Curieux acte manqué! Est-ce qu'on te poursuit?
P. NIZAN, La Conspiration, 1938, pp. 177-178.
11. Acte manqué. Acte où le résultat explicitement visé n'est pas atteint mais se trouve remplacé par un autre. On parlera d'actes manqués non pour désigner l'ensemble des ratés de la parole, de la mémoire et de l'action mais pour les conduites que le sujet est habituellement capable de réussir, et dont il est tenté d'attribuer l'échec à sa seule inattention ou au hasard. Freud a montré que les actes manqués étaient, comme les symptômes, des formations de compromis entre l'intention consciente du sujet et le refoulé.
LAPL.-PONT. 1967.
3. PSYCHOL., PSYCHOPHYSIOL. (humaines et animales) :
12. On verrait que la plupart de nos actions journalières s'accomplissent ainsi, et que grâce à la solidification, dans notre mémoire, de certaines sensations, de certains sentiments, de certaines idées, les impressions du dehors provoquent de notre part des mouvements qui, conscients et même intelligents, ressemblent par bien des côtés à des actes réflexes.
H. BERGSON, Essai sur les données immédiates de la conscience, 1889, p. 133.
13. Aujourd'hui la physiologie animale a établi d'une façon certaine que tous les actes objectifs des êtres animés sont exécutés sous le coup d'un déterminisme extérieur à l'individu.
A. LEDIEU, E. CADIAT, Le Nouveau matériel naval, t. 2, 1899, p. 451.
14. En général, l'arc réflexe est compliqué par la présence des neurones d'association qui s'interposent entre les neurones sensitif et moteur. C'est grâce à ces systèmes neuroniques que se produisent les actes réflexes, tels que la respiration, la déglutition, la station debout, la locomotion, la plupart des mouvements de notre vie habituelle.
A. CARREL, L'Homme, cet inconnu, 1935, p. 110.
15. Cette émotivité, qui apparaît comme le pivot de la structure psychique féminine, est la plus solidement établie de toutes les constantes. L'homme au contraire, considère l'émotion comme un corps étranger à éliminer par un acte-réponse...
E. MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 156.
16. L'obsédé essaie d'agir, mais n'arrive pas à achever un acte réel, il recommence indéfiniment le même acte virtuel, sans parvenir à la paix de la chose faite. On peut poser l'équation : inactivité plus faiblesse égale agitation mentale ou motrice. Mais cette agitation est le contraire de l'action :l'agité fait beaucoup d'actes petits, affolés, qu'on ne peut réunir dans une vue d'ensemble; des actes de basse qualité ou de signification nulle : tics, gesticulations, etc... sans portée réelle, des actes dépourvus de cette amplitude qui, nous l'avons vu, caractérise l'action normale.
E. MOUNIER, Traité du caractère, 1946 p. 401.
4. RELIG. Moment de la vie religieuse où l'âme manifeste ou exprime son attitude devant Dieu.
P. ext. Formule qui exprime cette attitude. Actes de foi, d'espérance, de charité, de contrition; réciter un acte :
17. — Qu'est-ce que l'espérance?
— L'espérance est une vertu surnaturelle par laquelle nous attendons de Dieu, avec confiance, sa grâce en ce monde et la gloire éternelle dans l'autre.
— Faites un acte d'espérance.
Ch. PÉGUY, Le Porche du mystère de la 2e vertu, 1911, p. 175.
18. — Je vais te donner une très courte pénitence : un seul pater et un acte de charité, dit très lentement, dans ton lit, en exercice destiné à te faire sentir la présence de Dieu : c'est une chose si simple. Elle se voit comme la lumière du jour.
J. MALÈGUE, Augustin ou le Maître est là, t. 2, 1933, p. 486.
P. anal. :
19. Il revenait à Ada avec une provision d'espoirs et d'illusions nouvelles. Il l'aimait. L'amour est un acte de foi perpétuel. Que Dieu existe ou non, cela n'importe guère : on croit parce qu'on croit. On aime parce qu'on aime : il n'y faut pas tant de raisons!...
R. ROLLAND, Jean-Christophe, L'Adolescent, 1905, p. 349.
20. Il se leva, traversa la pièce, et, allant au prie-Dieu, d'une voix qui articulait chaque mot, il récita : Acte de contrition. Mon Seigneur et mon Dieu, je me repens de toutes mes fautes, de celles que j'ai avouées et de celles que j'ai oubliées. J'accepte de tout cœur les peines qui me seront infligées par votre Justice et je demande, en profonde humilité, les bienfaits de votre Miséricorde. Faites qu'avec l'appui de votre Grâce, je renonce à moi-même et m'abandonne à Vous. Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen.
DANIEL-ROPS, Mort, où est ta victoire?, 1934, p. 413.
Rem. 1. Autres syntagmes : acte d'abandon, - d'adoration, - de dévotion, - d'humilité. 2. Dans d'autres cont. relig., acte a le sens cour. d'« action », et parfois de « geste » ou d'« événement » : acte d'abjuration, - rituel, - sacré, - de la Rédemption :
21. ... nous avons vu ensuite que cette religion les avait constitués en société; qu'y a-t-il d'étonnant après cela que la fondation d'une ville ait été aussi un acte sacré et que Romulus lui-même ait dû accomplir des rites qui étaient observés partout?
N.-D. FUSTEL DE COULANGES, La Cité antique, 1864, p. 168.
22. ... (Isaïe VL, 8). Et encore (XLVIII, 18) : Ta paix aura été comme un fleuve et ta justice comme tous les gouffres de la mer. C'est le lit où le bien-aimé du cantique est étendu et où la création est unie avec lui dans l'acte de la Rédemption.
P. CLAUDEL, Un Poète regarde la Croix, 1938, p. 136.
5. Divers domaines de la vie publique (admin., vie pol., milit., etc.). Intervention, initiative, décision, etc. engageant la responsabilité d'une autorité dans la limite de ses attributions. À titre d'ex. :
Acte médical. Terme par lequel l'Administration ou la profession médicale désignent une intervention particulière d'un médecin ou d'un chirurgien sur un malade :
23. Il est sur le point de trouver non pas une méthode pour traiter la coqueluche, mais une méthode pour prévenir cette odieuse maladie, une méthode prophylactique. J'espère que ces mots, que je ne peux pas ne pas employer, ne te découragent pas de me lire. M. Chalgrin dit que tout acte thérapeutique — encore le vocabulaire — est une bataille et qu'une bataille coûte cher, même à celui qui la gagne.
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Les Maîtres, 1937, p. 174.
Acte militaire (ou de guerre), judiciaire, administratif, législatif. Décision émanant de l'autorité militaire, judiciaire, administrative (préfectorale notamment), gouvernementale :
24. Du fait d'Orsenna, cette période se trouve close par un véritable acte de guerre. Rhages se considère donc comme relevée en fait, de même qu'elle l'était déjà en droit, de son attitude d'abstention résolue...
J. GRACQ, Le Rivage des Syrtes, 1951, p. 250.
Rem. Ces derniers emplois, en raison de leur caractère souvent jur., sont proches des emplois recensés ci-après sous II. 2.
(Les) actes du Gouvernement. Censurer les actes (Ac. 1835-1932).
C.— Loc. Faire acte de [+ subst. abstr. désignant une forme du comportement] Prendre une décision, faire une démarche conforme à l'attitude exprimée ou supposée par ce subst. :
25. Il y a plus; dans notre société, dans nos préjugés et dans nos mœurs, plus un homme est signalé pour avoir eu des bonnes fortunes, plus le sourire des assistants le complimente. En province surtout, quiconque a beaucoup fêté la table et l'amour passe pour un joyeux compère, et tout est dit. On le blâme un peu de n'avoir pas ménagé la fierté de sa femme légitime, on convient qu'il a eu tort de s'emporter contre elle, mais enfin faire acte d'autorité absolue dans la maison est le droit du mari,...
G. SAND, Histoire de ma vie, t. 4, 1855, p. 392.
26. Ces difficultés seront sans doute modifiées par la présence éventuelle de nouveaux membres européens; leur entrée dans la Communauté dépendra de celle du Royaume-Uni qui a fait acte de candidature à Euratom en mars 1962 sans attendre l'issue de la négociation sur son admission au Marché commun.
B. GOLDSCHMIDT, L'Aventure atomique, 1962, p. 156.
Rem. 1. Autres syntagmes usuels (cf. infra sous II A 2, rem.) : Faire acte d'autorité (« exercer réellement l'autorité dans une circonstance donnée »), faire acte de présence (généralement courte, à une réunion où l'on n'a pas l'intention de jouer un rôle actif), faire acte de bonne volonté, faire - de (pure) complaisance. 2. Plusieurs de ces syntagmes s'emploient aussi avec l'art. déf. et indéf. : Il n'a jamais fait un acte de complaisance (Ac. 1835-1932); acte reprend alors son autonomie.
II.— P. méton.
A.— Document de nature ou de portée juridique constatant un fait, consignant une convention, une décision, marquant une étape dans une procédure, etc.; ce fait, cette convention, etc.
1. BANQUE :
27. Le tiré de la lettre de change qui reçoit la notification doit, s'il ne paye pas la lettre de change ainsi que les frais de notification et, s'il y a lieu, du protêt du chèque, restituer la lettre de change à l'officier ministériel instrumentaire. Celui-ci dresse immédiatement le protêt faute de paiement de la lettre de change. Si le tiré ne restitue pas la lettre de change, un acte de protestation est aussitôt dressé.
Banque 1963.
2. DROIT :
28. « Ci-joint la minute de l'acte. Il était impossible de l'étendre davantage; autrement il n'eût été adopté ni par le roi, ni par le prince de Metternich. Le fait matériel s'y trouve avec la signature Henri; cela suffit.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 4, 1848, p. 469.
CANONIQUE :
29. L'archevêque n'y gagne pour toute réponse qu'un acte capitulaire [du Chapitre du monastère] dressé par elles [les religieuses], et qu'elles firent signifier à M. Pollet par un huissier de Chevreuse. L'excommunication alors fut lancée par ordonnance du 22 novembre 1707. Pendant que ces choses se passaient au spirituel, au temporel les biens étaient saisis;...
Ch.-A. SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 549.
Rem. Autres syntagmes : acte de baptême, - de mariage religieux, etc.
CIVIL :
30. Titre II. Des actes de l'état civil (décrété le 20 ventôse an XI. Promulgué le 30 du même mois) (...). 34. Les actes de l'état civil énonceront l'année, le jour et l'heure où ils seront reçus. Les prénoms, noms, âge, profession et domicile de tous ceux qui y seront dénommés.
Code civil, 1804, p. 9.
Rem. Autres syntagmes : acte de cession, - entre vifs, - de l'état civil, - de naissance, de mariage, de décès, - de propriété, - sous seing privé, - authentique, - notarié, - testamentaire, etc.; signer un acte, faire acte d'héritier (« accepter l'héritage, dettes comprises »).
MARITIME :
31. Actes de Dieu. Ancienne clause de style dans les connaissements, selon laquelle l'armateur n'était pas responsable des dommages en cas de tempête, actes de Dieu, etc. On la trouve encore dans certains imprimés, bien que le monde moderne préfère dire « cas de force majeure ».
LE CLÈRE 1960.
32. Acte de francisation. Document officiel délivré par l'Administration des douanes qui constate qu'un navire a le droit de porter le pavillon français (Code des douanes, art. 236, c. com. art. 226).
LE CLÈRE 1960.
33. Acte de navigation. Loi anglaise célèbre édictée de la puissance maritime britannique. Elle interdisait l'entrée des ports anglais aux navires étrangers; sauf pour le transport des produits de leur propre pays; elle obligeait donc indirectement les Anglais à armer des navires pour faire le commerce d'importation et d'exportation.
LE CLÈRE 1960.
PUBLIC ET INTERNAT. :
34. L'incident est bientôt réglé. Le 9 mai, le général de Lattre prend place aux côtés des délégués militaires des grandes puissances alliées, sous une panoplie où le tricolore figure avec leurs drapeaux. À l'acte final de la capitulation allemande, le représentant de la France est signataire, comme ceux de la Russie, des États-Unis et de la Grande-Bretagne.
Ch. DE GAULLE, Mémoires de guerre, Le Salut, 1959, p. 177.
Rem. Autres syntagmes : acte constitutionnel (« Constitution »), - d'indépendance, - de médiation, - d'obédience, - de soumission.
3. PROCÉDURE. Acte d'accusation :
35. Ces préambules terminés, quelques jours après, les débats publics commencent. L'acte d'accusation, dressé en forme de réquisitoire, est lu, tout haut, devant l'accusé, devant le peuple qui tremble, alors Chapeiron énumère, un à un, patiemment, les crimes, accuse formellement le Maréchal d'avoir pollué et occis des petits enfants, d'avoir pratiqué les opérations de la sorcellerie et de la magie,...
J.-K. HUYSMANS, Là-bas, t. 2, 1891, p. 106.
B.— Spéc., au plur. Collection de documents officiels.
1. Relatant des événements historiques centrés autour d'un ou de plusieurs personnages, notamment dans le domaine de l'histoire religieuse. Actes des apôtres, actes des martyrs :
36. L'action de l'Esprit-Saint ... Elle est partout. (...) Aussi les Actes des apôtres ne montrent que lui. Il y remplace Jésus-Christ. Dans l'Évangile, partout Jésus-Christ; dans les Actes, partout l'Esprit-Saint en personne.
F.-A.-F. DUPANLOUP, Journal intime, 1851-1876, p. 112.
Rem. Dans l'ex. suivant on voit le passage du sens I au sens II :
37. Le juge est placé sur cette chaire : à sa gauche sont des sacrificateurs, un autel, une victime; à sa droite, des centurions et des soldats; devant lui, des entraves, un chevalet, un bûcher, une chaise de fer, mille instruments de supplice, et de nombreux bourreaux : dans la salle est la foule du peuple. Eudore enchaîné se tient debout au pied du tribunal. Les hérauts, ministres de Jupiter et des hommes, commandent le silence. Le juge interroge, et l'écrivain grave sur des tablettes les actes du martyre.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Les Martyrs, t. 3, 1810, p. 161.
2. Réunissant les documents d'une chancellerie, d'une assemblée délibérante. Actes diplomatiques, actes des conciles, actes d'un congrès (scientifique, etc.) :
38. On ne sauroit contester ceci sans cesser d'être catholique. Il ne reste donc qu'à chercher, dans les actes des conciles, ce qu'ils ont défini sur le pouvoir du pape ou sur la constitution de l'Église.
F.-R. DE LAMENNAIS, De la Religion considérée dans ses rapports avec l'ordre politique et civil, 2e part., 1826, p. 140.
Loc. Salle des actes. Salle où sont conservés les actes; salle de soutenance des thèses de doctorat (autrefois dénommées actes de Philosophie, de Droit, de Médecine, etc.) dans certaines facultés; salle de délibération des professeurs.
C.— Locutions
Dont acte. Formule par laquelle se clôt la rédaction d'un acte.
Demander, donner, prendre acte de quelque chose (ou que quelque chose est ou sera dit ou fait, etc.). Demander, accorder, constater la consignation d'un fait dans un document faisant foi.
P. ext. Usage parlementaire entre les Chambres, entre les députés et le gouvernement, etc.; usage généralisé pour tout débat ou toute discussion quelque peu tendue. Prendre acte d'un fait ou d'une déclaration (émanant d'un partenaire ou d'un adversaire, au cours d'un débat, d'une discussion). Déclarer qu'on se contente pour le moment d'en prendre bonne note, se réservant le droit d'y revenir ou d'en tirer parti ultérieurement.
Stylistique — À noter une image poét. rare où Bachelard qualifie la vie végétale, d'acte vert, pour signifier la montée de la sève, la vie végétale dans son acte permanent :
39. La poésie cosmique est indépendante des intrigues du conte pour enfant. Elle réclame, dans les exemples que nous citons, une participation à un végétalisme vraiment intime, à un végétalisme qui échappe à la torpeur à laquelle le condamnait la philosophie bergsonienne. En effet, par l'adhésion aux forces miniaturées, le monde végétal est grand dans le petit, vif dans la douceur, tout vivant dans son acte vert.
G. BACHELARD, La Poétique de l'espace, 1957, p. 152.
II.
⇒ACTE2, subst. masc.
MÉTAPHYS. (aristotélicienne ou scolastique)
1. État de ce qui existe réellement avec toutes ses déterminations et tous ses pouvoirs par opposition à la simple potentialité, ou virtualité (appelée puissance par la scolastique). Être en acte :
1. Abrégé de toute la doctrine chrétienne.
— Dieu est l'être parfait, en qui toute puissance est acte, inaccessible à nos sens et de qui nous pouvons affirmer seulement qu'il est et ce qu'il n'est pas.
J. RIVIÈRE, ALAIN-FOURNIER, Correspondance, Lettre de J. R. à A.-F., juill. 1907, p. 194.
2. Acte pur. ,,État du Dieu d'Aristote... dont la nature ne comporte rien en puissance...`` (LAL. 1947). Dieu lui-même :
2. D'après Cassien, en dehors de Dieu, tous les êtres sont nécessairement composés, sinon de matière et de forme, du moins d'essence et d'existence, de potentialité et d'être en acte, de substance et d'accidents. Dieu est l'unique principe et tout, sans nulle exception, tire de lui l'existence et la possibilité même. Dieu seul est parfaitement « simple », ne comportant que « l'esprit pur », et comme devait dire saint Thomas d'Aquin, l'acte pur. Tous les autres ont besoin d'un support pour exister et ce support ne peut être que la matière corporelle, plus ou moins subtile.
B. CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 99.
III.
⇒ACTE3, subst. masc.
A.— DRAMAT. Éléments de la structure d'une pièce de théâtre, d'un opéra, etc.
1. Grande division d'une pièce, correspondant à un tournant important (nœud, péripétie, dénouement) de l'action. Tragédie en cinq actes.
2. Groupement de plusieurs scènes à l'intérieur d'une pièce. Comédie en un acte.
P. brachylogie. Un acte. Une pièce d'un acte. Il vient de donner un acte en vers à la Comédie-Française. (Ac. 1835-1932) :
1. C'est sur la table T que j'avais écrit le premier acte ou les cinq actes de mon drame, que j'appelais comédie, en attendant le moment du génie à peu près comme si un ange eût dû m'apparaître.
STENDHAL, Vie de Henry Brulard, t. 2, 1836, p. 374.
2. Je me suis mis au Sexe faible (Bouvard et Pécuchet restent sous la remise), et la première scène du premier acte est à peu près écrite. Je vise comme style à l'idéal de la conversation naturelle, ce qui n'est pas très commode quand on veut donner au langage de la fermeté et du rythme.
G. FLAUBERT, Correspondance, 1873, p. 18.
3. De même que les grandes divisions d'une pièce de théâtre portent le nom d'« acte », c'est-à-dire action par excellence, le théâtre réunissant à la fois drame, chant, danses, symphonie, décors et machinerie, a pris dès sa fondation le nom d'Opéra, c'est-à-dire d'œuvre par excellence.
M. BRENET, Dict. pratique et historique de la musique, 1926, p. 305.
4. 1. Du sujet : On peut dorénavant se demander si l'événement, l'acte, la scène — le « sujet » — dont nous entretient le poète, ne marque pas son rôle propre dans une comédie que nous nous jouons à nous-mêmes afin de maintenir son œuvre sur un terrain utilitaire.
É. FAURE, L'Esprit des formes, 1927, p. 200.
B.— Épisode important d'une suite d'événements formant un ensemble.
Prononc. — 1. Forme phon. :[akt]. Enq. :/akt/. 2. Dér. et composés. — Act- : actant, acter, acteur (-trice), acteureau, acteuse, actuation, actuer.
Étymol. ET HIST.
I.— a) 1338 dr. « écrit, pièce constatant certains faits » (Cartulaire de l'église Saint-Pierre de Lille, 683 ds QUEM. : Les lettres et actes produites en manieres de prueve); b) 1624 actes de la couronne « actes du Parlement anglais » (Annales des choses qui se sont passées en Angleterre et Irlande sous le regne de Elizabeth : iusques a l'an de salut M. D. LXXXIX, traduites en Langue Françoise par P. De Bellegent, Poicteuin, du latin de Guillaume Camden Autheur, Londres, 1624, 2e partie, an. 1572, p. 217 : Silence imposé pour la troisiesme et derniere fois, le Greffier establi pour les Actes iudiciaires de la Couronne parla au Duc en cette façon).
II.— a) 1504 « action humaine » domaine moral (J. LE MAIRE, Œuvres, 4, 94 ds QUEM. : Les actes vertueux esquelz elle s'exercite); spéc. b) 1513 « action d'éclat » (Lettres du roy Louis XII dans les documents relatifs à la fondation du Havre, 2, de Merval ds R. Hist. litt. Fr., 1, p. 489 : Lyvrer bataille, assaulx et faire tous autres actes et exploits de guerre); c) 1521 « action (par opposition à parole) » (Violier des hist. rom., 133, Bibl. elz., ibid. :Malle volonté et mauvais acte).
III.— XVIe s. « partie d'une pièce de théâtre composée de scènes » (MONTAIGNE, I, 67 ds LITTRÉ : Le dernier acte d'une comédie).
I a empr. au lat. acta (pl. neutre de actum) attesté au sens de « consignation par écrit d'un acte officiel » ds SUÉTONE, Aug., 36 ds TLL s.v., 1408, 70 : ne acta senatus publicarentur; et p. ext. en lat. médiév. devenu synon. de charta, instrumentum : Capit. reg. franc., 153 ds Mittellat. W. s.v., 403, 6 : ut ... alienationes actis intervenientibus confirmentur; I b (d'abord attesté en réf. à l'Angleterre), empr. à l'angl. acts of Parliament, attesté anno 1466, PASTON, Letters, 4, 218 ds MED t. 1 1954 s.v., 83 b : Be ther opiniounis, the Acte of Parlement is a tytyll of recorde; l'angl. act est en ce sens de même orig. que I a; II a et c empr. au lat. acta, en ce sens dep. CIC., Att. 2, 11, 1 ds TLL s.v., 1407, 3; II b dep. SALLUSTE, Jug., 53, 8, ibid., 1407, 36 : milites alius alium laeti appellant, acta edocent; III empr. au lat. actus, -us attesté en ce sens dep. CIC., Phil., 2, 34 : non solum unum actum, sed totam fabulam confecissem.
STAT. — Fréq. abs. litt. :12 798. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 16 430, b) 11 661; XXe s. : a) 20 370, b) 21 909.
BBG. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — Banque 1963. — BAR 1960. — BARBER. 1969. — BARR. 1967. — BAUDHUIN 1968. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — Bible Suppl. t. 1 1928. — BLANCHE 1857. — BONNAIRE 1835. — BOUILLET 1859. — BOUYER 1963. — BRUANT 1901. — Canada 1930. — CAP. 1936. — CHARLES 1960. — Comm. t. 1 1837. — DAIRE 1759. — DHEILLY 1964. — DUPIN-LAB. 1846. — Éd. 1913. — FÉR. 1768. — FOULQ.-ST-JEAN 1962. — FRANCK 1875. — GIRAUD 1956. — GOBLOT 1920. — Gramm. t. 1 1789. — GUIZOT 1864. — KOLD. 1902. — LACR. 1963. — LAF. 1878. — LAFON 1963. — LAL. 1968. — LAPL.-PONT. 1967. — LE CLÈRE 1960. — LEMEUNIER 1969. — LEP. 1948. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MARCEL 1938. — MIQ. 1967. — MOOR 1966. — NYSTEN 1814-20. — PIÉRON 1963. — PIGUET 1960. — Pol. 1868. — POROT 1960. — PRIVAT-FOC. 1870. — Psychol. 1969. — RÉAU-ROND. 1951. — RÉAU-ROND. Suppl. 1962. — ROMEUF t. 1 1956. — SARDOU 1877. — SOMMER 1882. — SPR. 1967. — SPRINGH. 1962. — ST-EDME t. 1 1824. — Théol. cath. t. 1, 1 1909.

acte [akt] n. m.
ÉTYM. 1338; du lat. actum, substantivation du p. p. de agere « faire ». → Agir.
———
I Action.
A (1534).
1 a Ensemble de mouvements adaptés à une fin, chez l'être vivant. || Actes réflexes, instinctifs, volontaires, involontaires. || On distingue en physiologie l'acte conscient ou volontaire de l'acte réflexe, inconscient, involontaire, qui transforme une impression sensitive en acte moteur. || Stimulus et acte-réponse.
1 Pas un seul de nos actes, même les plus simples, qui ne s'accomplisse sans le concours du système nerveux.
Dr P. Vallery-Radot, Notre corps, p. 108.
Acte conscient, acte volontaire de caractère élémentaire (utilisation des cinq sens), à des fins de maîtrise mentale.
b Plus cour. Ensemble de mouvements, d'activités humaines coordonnés en fonction d'un résultat visé, considéré dans son aspect objectif plutôt que subjectif (opposé à intention et parole). Action; et aussi exécution, geste, intervention, mesure, réalisation.REM. Par rapport à action, acte conserve la trace de son sens physiologique et implique une plus grande simplicité; dans certains cas (emplois généraux), il peut néanmoins être synonyme de action. || On juge les hommes par leurs actes et non par leurs intentions. || Un acte habile, maladroit, simple, complexe. Action, démarche, entreprise, fait, geste. || Actes aboutissant à un résultat. || Acte longuement calculé, préparé, prémédité, réfléchi; acte impulsif, inattendu. || Acte intéressé; acte gratuit (cit. 6 et supra). || Acte héroïque; acte criminel.Les actes et les motifs (→ ci-dessous, cit. 4). || Les actes et les paroles, et les mots, et les intentions (→ ci-dessous, cit. 2).En actes ou en intentions, en paroles.Accomplir, faire un acte.
2 Robespierre a dit hardiment qu'il n'avait rien fait au 2 septembre. En actes, rien, cela est vrai. Mais, en paroles, beaucoup, et ce jour-là, les paroles étaient des actes.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., I, p. 1045.
3 Il me semble parfois qu'écrire empêche de vivre, et qu'on peut s'exprimer mieux par des actes que par des mots.
Gide, les Faux-monnayeurs, III, 5.
4 Il me paraît impossible de comprendre les actes des hommes sans se représenter leurs motifs.
Ch. Seignobos, Hist. sincère de la nation franç., p. VII.
5 Nos actes les plus sincères sont aussi les moins calculés; l'explication qu'on en cherche après coup reste vaine.
Gide, Si le grain ne meurt, II, 2.
5.1 Il s'est dit : une action gratuite, comment faire ? Et comprenez qu'il ne faut pas entendre par là une action qui ne se rapporte à rien, car sans cela… Non, mais gratuit : un acte qui n'est motivé par rien. Comprenez-vous ? intérêt, passion, rien. L'acte désintéressé, né de soi; l'acte aussi sans but, donc sans maître. L'acte libre; l'Acte autochtone ?
Gide, le Prométhée mal enchaîné, I, in Romans, Pl., p. 305.
5.2 À ce propos, on peut se demander si les actes doivent définir les choses ou bien les choses et leurs combinaisons observées définir les actes. Le premier cas est celui précisément des mathématiques. Le second celui du langage ordinaire, et par conséquent des connaissances.
Valéry, Cahiers, Pl., t. II, p. 789.
6 Son acte n'a pas dû être prémédité.
Martin du Gard, les Thibault, V, 4.
7 Il comprit que l'acte décisif, froidement accompli par lui la veille (…)
Martin du Gard, les Thibault, VI, 8.
7.1 Dans notre art théâtral, l'acteur feint d'agir, mais ses actes ne sont jamais que des gestes : sur la scène, rien que du théâtre, et cependant du théâtre honteux. Le Bunraku, lui (…) sépare l'acte du geste : il montre le geste, il laisse voir l'acte, il expose à la fois l'art et le travail.
R. Barthes, l'Empire des signes, p. 74.
7.2 J'appelle acte un mouvement volontaire, précédé par une intention, poursuivant un but. L'intention est de modifier ce qui est; parfois celui qui entreprend l'acte ne veut que se modifier lui-même.
Jacques Laurent, les Bêtises, p. 548.
Absolt. || La passivité et l'acte, le geste et l'acte.
8 Mourir est passivité, mais se tuer est acte.
Malraux, la Condition humaine, p. 361.
Acte de (et nom) : acte inspiré par. Manifestation, fait. || Acte de bonté, de bravoure, de courage, de cruauté, de folie. || Acte d'amour. || Acte d'hostilité, de malveillance, de vandalisme.
9 Que venez-vous de faire ? — Un acte de justice.
Corneille, Horace, IV, 6.
10 Les premiers actes de vertu sont toujours les plus pénibles.
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, t. I, III, 1.
Acte qui manifeste, ou est destiné à manifester (ce qu'exprime le nom). || Acte d'autorité, par lequel on use de son autorité (pour se faire craindre, obéir). || L'acte d'autorité du chancelier Maupeou mata la rébellion des parlements.Acte d'hostilité, par lequel un gouvernement, un parti déclenche la guerre contre un autre.Acte de bonne volonté, dont on s'acquitte pour prouver ses bonnes dispositions. || Acte de complaisance, action à laquelle on n'est pas obligé, mais qu'on accomplit par bienveillance, facilité ou faiblesse. || Acte de soumission, par lequel on manifeste son intention de se soumettre.
Faire acte de… || Il a fait acte d'autorité, de bonne volonté. || Faire acte de présence, ne paraître qu'un instant dans un lieu pour satisfaire à un devoir ou par pure politesse; se trouver (dans un lieu, à une réunion) sans participer réellement à ce qui s'y fait.
Passer aux actes, de la conception d'un projet à son exécution (→ ci-dessous, 2., passage à l'acte).
Spécialt. || Acte médical, intervention médicale ou chirurgicale. || Acte thérapeutique.Acte militaire, acte de guerre.Acte administratif.
2 a Passage à l'acte. Psychol., psychiatrie. Conduite impulsive, le plus souvent violente, par laquelle le sujet passe de la tendance, de l'intention, à la réalisation.
10.1 Un effet auquel il conviendra particulièrement de veiller est l'apparition de bouffées d'angoisse très pénibles pour le malade, pouvant le pousser à des passages à l'acte allant jusqu'au suicide (…) la médication n'a fait que lever l'inhibition qui contrôlait jusque-là l'anxiété.
A. Porot et L. Israël, in Porot, Manuel alphabétique de psychiatrie, 1975, art. Antidépresseurs.
Psychan. || Passage à l'acte (trad. de l'angl. acting out, équivalent de l'all. Agieren) : production d'un acte correspondant à des motivations inconscientes, mais révélateur de ces motivations.
10.2 Un mécanisme important est celui du « passage à l'acte » (acting out), très développé chez certains sujets qui semblent consacrer une ingéniosité inconsciente à actualiser, dramatiser dans la vie courante les besoins et les objets de leur drame inconscient, avec le but de satisfaire certains besoins ou de maîtriser des situations traumatiques.
Daniel Lagache, la Psychanalyse, p. 47 (1955).
REM. Dans les éditions plus récentes de son ouvrage, l'auteur écrit : « Un mécanisme important est celui de l'agir ou agissement (acting out), très développé… »
b (1921, S. Jankélévitch, trad. Freud, in D. D. L.). Psychan. || Acte manqué : phénomène incontrôlé de la conduite qui trahit l'élan intime, l'aspiration inconsciente vers l'accomplissement d'un acte que la conscience refuse. Lapsus.
10.3 L'acte manqué. — (…) Freud y range les lapsus de la parole et de l'écriture, les fausses lectures et les fausses auditions, les oublis momentanés de noms propres et de projets, la perte momentanée d'un objet, les erreurs momentanées.
Daniel Lagache, la Psychanalyse, p. 48.
c Cour. || Acte sexuel; absolt l'acte (→ La chose).
10.4 (…) de mornes descriptions d'une sexualité minutieuse, scolaire et appliquée. Elles ne tiennent pourtant pas au sujet, car « l'acte », en 1944, n'était pas réglé autrement, ni ne comportait pas plus de variations que cent ans plus tôt ou dix ans plus tard.
F. Mauriac, Bloc-notes, 1952-1957, p. 135.
Littér. || Acte solitaire, la masturbation (→ Plaisir solitaire).
10.5 (…) j'ai négligé, en peignant les délices du sommeil, de signaler l'état de l'insomniaque aux limites de la fatigue (…) Souvent le seul remède est dans l'acte solitaire parce que celui-ci permet en la dirigeant d'ordonner son imagination et apporte un surcroît de fatigue qui favorise l'évanouissement.
Jacques Laurent, les Bêtises, p. 539.
d Ling. || Acte de parole (angl. Speech acts, Searle, 1969), de langage, toute production (énonciation) d'un énoncé en situation (étudié par la pragmatique).
3 Philos. État de ce qui existe en fait. || La puissance, virtualité ou tendance, c'est ce qui peut se produire ou être produit; l'acte étant ce qui est actuellement produit. || Passer de la puissance à l'acte.
10.6 (…) Mais c'est cette idée de virilité — notion exclusivement féminine — qu'il faudrait autopsier. Donc la virilité se mesure à la puissance sexuelle, et la puissance sexuelle consiste simplement à différer aussi longtemps que possible l'acte sexuel (…) Ce terme de puissance doit donc s'entendre dans son sens aristotélicien, comme le contraire de l'acte.
M. Tournier, le Roi des Aulnes, p. 17.
En acte, opposé à en puissance.
4 Relig. Mouvement spirituel. || Acte de foi, de charité, d'espérance, d'humilité.Acte de… (avec un n. d'agent) :
11 Elle crut faire acte de repentante.
La Fontaine, Contes, IV, 9, « Diable en enfer ».
Formule, prière exprimant ce mouvement. || Dire un acte de contrition.
B
1 Dr. || Acte ou acte juridique, manifestation de volonté qui produit des effets de droit. || Acte à titre onéreux. || Acte conservatoire, exécutoire. || Acte d'administration, de commerce. || Acte arbitraire, illégal, nul; légal, valide. || Acte administratif, législatif, décision de l'autorité.Faire acte d'héritier, exercer sa qualité d'héritier. || Faire acte de commerçant, de propriétaire.
2 Pièce écrite qui constate un fait, une convention, une obligation. Certificat, document, titre; et aussi minute, original; ampliation, certificat, double; 2. avenant, constat, exploit, protêt; assignation, citation, notification; brevet, diplôme (on dit aussi : acte instrumentaire). || Acte de vente, de donation, de partage. Contrat, convention. || Acte de dernière volonté. Testament; codicille. || Acte de notoriété. || Acte authentique, notarié (cit.); acte public, solennel. || Acte sous seing privé, chirographaire. || Acte synallagmatique. || Acte confirmatif, déclaratoire, recognitif.
Acte d'appel, de pourvoi. || Contenu d'un acte. Clause. || Validité ou nullité d'un acte. || Clauses, date, formules, intitulé, signature… d'un acte. || Passer, dresser, libeller un acte. || La minute, la copie d'un acte. || Dater, signer, apostiller un acte. || Collationner un acte. || Ratifier un acte. || Enregistrer, légaliser un acte. || Casser, annuler un acte.Acte de l'état civil. || Acte de naissance, de mariage, de décès.
12 Les actes de l'état civil énonceront l'année, le jour et l'heure où ils seront reçus, les prénoms et nom de l'officier de l'état civil, les prénoms, noms, professions et domiciles de tous ceux qui y seront dénommés.
Code civil, art. 34.
Acte de navigation.
Vx. || Acte respectueux, acte par lequel l'enfant majeur sollicitait le consentement de ses parents à son mariage.
Rare (et non technique). || Actes de droit constitutionnel, international. Bill, bulle, capitulaire, charte, constitution, décret, loi. || « L'acte final de la capitulation allemande… » (Ch. de Gaulle, Mémoires de guerre, in T. L. F.).
Loc. Demander, donner acte (d'une déclaration) : demander, accorder la constatation par écrit de. — ☑ Prendre acte (d'une chose), la faire constater légalement, et, par ext., en prendre bonne note (en vue d'une utilisation ultérieure).
13 Je prends acte, pour l'autre vie, de ma conduite en celle-ci.
Rousseau, Émile, IV.
Dont acte [dɔ̃takt], formule finale d'un acte; par ext., bonne note est prise de la chose.
13.1 En matière de mœurs, la bénédiction officielle lui est donnée de haut : Michel-Charles, bon père de famille, se consacre exclusivement à sa femme et à ses enfants. Dont acte, avec les quelques restrictions qui conviennent toujours.
M. Yourcenar, Archives du Nord, p. 192-193.
3 (Au plur.; lat. acta). Recueil de procès-verbaux. || Les actes des conciles, des martyrs. || Les Actes des saints, récits hagiographiques. || Les actes publics.Les Actes des apôtres, livre du Nouveau Testament où sont consignées les activités de saint Paul et de l'Église primitive.Mémoires, communications (d'une société savante). || Les actes d'un congrès sur l'histoire du Mexique. || Salle des actes, salle de soutenance des thèses de doctorat, dans certaines universités.Publier les actes d'un colloque. || Publication des actes.Ouvrage recueillant les actes. || Acheter les actes d'un congrès.
———
II (1553; du lat. actus).
1 Chacune des grandes divisions d'une pièce de théâtre (souvent subdivisées en scènes dans le théâtre classique). || Une pièce en trois actes. || L'acte deux du Barbier de Séville.
14 Il est nécessaire que chaque acte laisse une attente de quelque chose.
Corneille, Disc. des trois unités.
15 (…) faisant de cet ouvrage
Une ample comédie à cent actes divers
Et dont la scène est l'univers.
La Fontaine, Fables, V, 1.
Pièce en un acte. || Les comédiens ont fort bien joué ce petit acte.Deux actes, trois actes, etc., pièce en deux, trois actes, etc.
2 Fig. (Avec un adj. : premier, dernier…). Phase d'une action à péripéties. Épisode. || Le dernier acte de sa vie, d'une affaire.
DÉR. et COMP. Acter. Entracte. — V. Actuaire, actuation.
HOM. Formes du v. acter.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • acte — ACTE. s. m. Action d un Agent, opération. La création du monde est un acte de la puissance de Dieu. f♛/b] Il se dit en Logique par opposition à ce qu on appelle Puissance, c est à dire, Capacité d agir, qui n agit pas encore. Réduire la puissance …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • acte — Acte. s. m. Effet de ce qui agit. Il se dit en Logique par opposition à ce qu on appelle Puissance, Qui est une capacité d agir, qui n agit pas encore. Reduire de la puissance à l acte. la consequence est bonne de l acte à la puissance. Acte, Se… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ACTE — can mean: *Alabama Council for Technology in Education *Association for Career and Technical Education *Association of Corporate Travel Executives *Claudia Acte, a mistress of the emperor Nero *Acte was the ancient name of the peninsula now… …   Wikipedia

  • acte — Acte, Authoritas consignata. Avoir acte de son offre, Conditionis latae aut acceptae authoritatem consignatam habere. Par Actes, registres, et enseignemens publiques, Tabulis et memoria publica. Acte dont depend le jugement d un proces, Litis… …   Thresor de la langue françoyse

  • Acte — Acte, die schriftliche Verhandlung bei Gerichten und andern Behörden. 2. Staatsurkunde, jedoch nur in wenigen Fällen, z.B. Bundesacte, Wiener Schlußacte. 3. Im Französ. ist Acte Bescheinigung und Urkunde, sowohl von Privatpersonen als von… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Acte [1] — Acte (franz., spr. Akt), 1) Urkunde, Bescheinigung von Schriften od. Thatsachen; 2) les actes (spr. lesakt), Sammlung von Urkunden u. Schriften; 3) Acten …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Acte [2] — Acte, 1) Beschluß eines gesetzgebenden Körpers, (vgl. Act 3), so die A. der Harmonie von 1669 in den Niederlanden (s.d. Gesch.); 2) besonders in Deutschland die Urkunden, in welchen das staatsrechtliche Resultat diplomatischer Conferenzen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Acte — (franz., spr. ackt), im franz. Rechtswesen Bezeichnung jeder Art von Urkunde, die als Beweismittel für irgend eine Tatsache, namentlich eine Willenserklärung, dienen soll. Man unterscheidet: Actes sous seing privé (Privaturkunden), die der… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Acte — ACTE, es, eine von den Horen oder Stunden, deren Schwestern unter Horæ angeführet stehen. Hygin. Fab. 183 …   Gründliches mythologisches Lexikon

  • acte — index act (enactment) Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • acte — artefact autodidacte cataracte compact compacte contact contacte contracte diffracte décontracte détracte entracte exact exacte full contact intact intacte pacte réfracte rétracte rétroacte tact tract tracte épacte …   Dictionnaire des rimes


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.